Gestion des urgences

La gestion des urgences soutient les efforts de rétablissement du courant.

Aperçu

Les compagnies d’électricité mettent en pratique les principes de gestion des urgences et collaborent avec les gouvernements et les premiers intervenants partout au pays pendant et après les phénomènes extrêmes. Le principal volet de la gestion des urgences met l’accent sur les pratiques de prévention et d’atténuation destinées à réduire les risques associés aux situations d’urgence, par exemple l’atténuation des feux de forêt.

Le deuxième volet porte sur la préparation des compagnies d’électricité. Sont-elles vraiment prêtes à composer avec des situations d’urgence particulières? Certaines entreprises appliquent des modèles de prévision pour déterminer comment et dans quelle mesure elles pourraient être touchées par une tempête imminente, ce qui leur permet de se préparer et de planifier leurs interventions en conséquence. Les employés des compagnies d’électricité sont bien préparés grâce à leurs années d’expérience dans le domaine et aux plans d’urgence préétablis sur lesquels ils peuvent s’appuyer pour gérer les interruptions de service et les phénomènes extrêmes. À mesure que ces phénomènes deviendront de plus en plus fréquents, les pratiques de gestion des urgences joueront un rôle accru dans la gestion des pannes.

Le troisième volet réside dans les interventions. Lorsqu’un phénomène extrême se produit, les compagnies d’électricité doivent absolument intervenir d’une façon intégrée et systématique, en conformité avec leur plan d’intervention stratégique. La dernière étape de la gestion des urgences, celle à laquelle le courant est enfin rétabli, consiste à clore les efforts de rétablissement, à dégager les leçons apprises et à assurer la continuité des activités et des services aux clients.

Le saviez-vous?

  • En 1998, les tempêtes de verglas ont causé des perturbations majeures au Canada et dans le nord-est des États-Unis. Au cours des trois périodes de pluie verglaçante survenues au début de janvier, l’accumulation de glace atteignait 70 mm dans certaines régions. Les interruptions de courant ont touché plus de quatre millions de personnes et nécessité des réparations se chiffrant à deux milliards de dollars (en dollars canadiens de 1998). Les compagnies d’électricité ont collaboré avec les représentants et les services gouvernementaux ainsi qu’avec les forces armées afin de tenir les canaux de communication ouverts. Ce type de coordination lors de phénomènes extrêmes est essentiel pour accélérer l’accès à l’infrastructure endommagée en vue des efforts de rétablissement du courant.
  • En 2019, l’ouragan Dorian a durement frappé la côte est – inondations, dommages à l’infrastructure et multiples pannes de courant. La gestion des urgences a permis à la compagnie d’électricité touchée de gérer la logistique pour accueillir les travailleurs envoyés en renfort par d’autres entreprises en vertu d’ententes d’assistance mutuelle. Entre autres, la compagnie d’électricité a dû offrir plus de 36 000 repas, loger les travailleurs dans plus de 100 hôtels et fournir le carburant pour leurs camions.
  • En 2016, le feu de forêt de Horse River, qui a causé des dommages à Fort McMurray et dans d’autres collectivités, a été l’un des plus vastes incendies du genre survenu au Canada au cours des dernières années. Les dommages ont entraîné des coûts directs et indirects atteignant 9,5 milliards de dollars pour les familles, les entreprises et les gouvernements. Il a alors fallu remplacer une infrastructure essentielle pour la région, qui avait été détruite par les flammes. Les compagnies d’électricité ont collaboré avec les services de gestion des urgences provinciaux pour assurer la sécurité des travailleurs, les efforts de rétablissement du courant et la protection des actifs.
  • En 2012, l’ouragan Sandy a provoqué d’importants dommages sur la côte atlantique américaine (65 milliards de dollars américains). Il s’est abattu jusqu’au Michigan, en Ontario et au Québec. Au Canada, les dommages causés par cet ouragan se sont chiffrés à 100 millions de dollars canadiens. Des centaines de monteurs de ligne canadiens se sont rendus au sud de la frontière pour contribuer aux efforts de rétablissement du courant en vertu d’ententes d’assistance mutuelle.

Messages clés

  • Grâce à la mise en commun des leçons apprises dans le cadre de tribunes de réseautage, comme celles offertes par l’Association canadienne de l’électricité, les compagnies d’électricité sont mieux en mesure de gérer les phénomènes extrêmes.
  • L’élaboration d’un plan stratégique de gestion des urgences est un élément essentiel d’une trousse d’outils pour la gestion des urgences.
  • L’établissement de partenariats avec les organismes gouvernementaux et les principales instances responsables permettra de tenir les canaux de communication ouverts. Il s’agit d’un volet essentiel d’une gestion des urgences efficace.